Les métiers de l’électronique


Formation / dimanche, février 2nd, 2020

L’électronique englobe des activités liées à l’application industrielle des principes physiques. Il s’agit d’une discipline qui touche à différents systèmes fonctionnant à l’électricité : informatique, robotique, télédiffusion, automobile, etc. Le spécialiste de l’électronique arbore ainsi différentes facettes selon le domaine ou le secteur d’activité dans lequel il opère. Quelles sont donc les possibilités d’emploi dans l’électronique ?

L’offre d’emploi dans l’électronique industrielle

Le marché du travail distingue plusieurs types de spécialistes en électronique. Les ouvriers en industrie qui constituent un peu moins du tiers de la masse totale s’occupent de travaux de base comme l’assemblage des pièces et l’empaquetage des appareils. Ensuite, les techniciens constituent le gros de la main-d’œuvre : domoticien, architecte de systèmes d’information, informaticien hardware, technicien en robotique, dépanneur en électroménager, etc. Les ingénieurs occupent avec ces derniers les 2 tiers de la masse salariale. En tout cas, tous les métiers confondus, les métiers du secteur électronique est l’un des plus porteurs pour l’industrie française.

Rôles et domaine d’intervention des électroniciens

En dehors des ouvriers d’usine, les spécialistes de l’électronique sont des techniciens. Ils ont la faculté d’analyser les problématiques et de rechercher des solutions. Ils opèrent à travers des missions classiques comme la conception de plan d’architecture électronique, fabrication et l’installation de matériels électroniques, réalisation de test de conformité et de sécurité, la veille technologique, la maintenance ou la réparation, etc. L’électronicien opère ensuite dans différents secteurs d’activités. Il peut ainsi être engagé dans l’industrie aéronautique, auprès des constructeurs de téléphones mobiles, chez les fabricants de jouets, d’équipements audiovisuels ou de matériel de vidéosurveillance… 

La formation d’un spécialiste électronique

Sachant que le secteur tend à privilégier les électroniciens affichant une certaine polyvalence : électromécanicien, électronicien informaticien, électronicien automaticien, ainsi de suite. De ce fait, celui qui recherche la formation idoine pour devenir électronicien a tout intérêt à se tourner vers des offres multisectorielles, ou à combiner des formations dans deux ou trois secteurs porteurs. Tout en permettant à l’apprenant d’aborder et de maîtriser les technologies de pointe, cette approche permet d’élargir ses compétences et d’intégrer le marché du travail sur plusieurs fronts.

En tout cas, la carrière d’électronicien est accessible dès un CAP électronicien d’équipement. Mais elle sera est mieux entamée avec un diplôme de BTS ou un DUT en génie électrique et informatique industrielle par exemple. Encore mieux, on peut passer une étude de 3 ans après le Bac pro pour obtenir une licence et commencer par un poste à responsabilité, à la suite d’une alternance. 

Retrouvez également les centres de formation suppérieures à Lille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *