Comment passer en agriculture biologique ?


Formation / samedi, juillet 31st, 2021

Pour être certifié en agriculture biologique, vous devez encore franchir certaines étapes. D’une manière générale, elles constituent une phase de transition entre l’agriculture conventionnelle et le moment où l’exploitation pourra vendre ses produits sous le label bio. Décryptage.

Préparer un projet de conversion 

Suivre l’actualité agricole vous permet de retrouver les démarches de conversion. Elle commence effectivement lorsque le producteur se notifie auprès d’une agence certifiée BIO, s’engage auprès d’un organisme certificateur (OC) et respecte les règles du cahier des charges européen de production biologique. Bâtir un projet est ainsi la première chose à faire avant tout engagement administratif dans un processus de conversion. Vous pouvez très bien vous inspirer de l’actualité agricole. Pour concrétiser votre projet, contactez des conseillers d’un groupement bio le plus proche de vous. Ils vous informeront sur la bio et vous accompagneront tout au long de votre projet.

Passer en agriculture biologique suivant l’actualité agricole

La conversion fait partie des fondements de l’agriculture biologique. La période de conversion commence au moment où vous êtes notifié auprès d’une agence BIO et êtes engagé auprès d’un OC. Le démarrage de la conversion signifie effectivement que vous êtes un notifié de BIO. Vous devez ensuite envoyer un courrier d’engagement à votre OC. Ce dernier a en effet pour rôle de vérifier votre nom dans la base de données interne de l’agence. Il se charge également de votre engagement et la validation de la notification. Et puis, il réalise une première visite de contrôle. Votre conformité pendant la visite signifie que vous respectez les principes du cahier des charges de l’agriculture bio. Cependant, les dates de notification d’engagement seront identiques. Sinon, la date d’engagement sera la même que celle de mise en conformité.

Produire suivant le cahier des charges et déposer une demande d’aide

À partir du moment où vous vous êtes notifié auprès de l’agence, il faut suivre toutes les règles de la bio. Elles sont effectivement consultables sur le cahier des charges de l’agriculture bio. Vous pouvez parfois les retrouver dans l’actualité agricole. Dès votre engagement, déposez vos demandes d’aides auprès des autorités publiques. Pour demander une aide à la conversion en agriculture bio, déposez votre dossier auprès de votre DDTM pendant votre déclaration avant la date limite de 15 mai suivant votre engagement bio. À ne pas négliger la demande du crédit d’impôt à la bio, à déposer lors de la déclaration des revenus au printemps SI. En effet, au moins 40 % du chiffre d’affaires de l’exploitation vient de l’activité d’agriculture biologique. Quant à la totalité des aides bio et du crédit d’impôt, il n’excède pas 4 000 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.